יום ראשון, 28 באפריל 2013

1. Les préparatifs.

Le grand jour est enfin arrivé. Dans quelques heures, nous prendrons le train à la gare de Lyon, pour nous rendre sur la côte d'azur. Papa a envoyé nos valises et notre tente de camping depuis deux jours en bagages accompagnés.
Il faut dire que papa et maman ont beaucoup évolués depuis leur arrivée en France. Lorsqu'ils ont quitté notre Tunisie natale, ils ne connaissaient même pas les bienfaits de la modernisation française. De plus, devenue Français depuis peu, papa et maman ne cessent d'admirer
leur carte d'identité. Ainsi, ils leur arrivent, lorsqu'ils voyagent dans le métro, de sortir de temps en temps, cette preuve indiscutable qu'ils sont Français, et bien Français ! D'ailleurs, ce détail, certes important, ne les empêche pas, lorsqu'ils discutent, de le faire en arabe, et à voix haute.
Bien quoi, on peut être Français et parler arabe... Non !
Nous n'allons pas seul faire du camping à la "française". Khamous et Tita, les amis de papa et maman, vont venir avec nous. Ouah, qu'est ce que je suis émus
Nous allons vraiment voyager léger dans le train, mais maman,
par précaution, a préparé depuis hier, divers victuailles que nous prendrons avec nous, afin de casser la croûte dans le train.
Dans la cuisine, des pièces montées de "yoyos", "manikoutis", "makrouds", et autres gâteaux au miel, attendent d'être emballés dans du papier aluminium. Papa, a été il y à quelques jours a Belleville, acheter des boutargues bien grosses et bien grasses dans la cire, du pain "italien" de l'huile d'olive, de l'harissa, et des grosses olives noires (toutes fripés, comme les joues de mémé Fortunée). Il n'a pas oublié aussi d'acheter quelques litres d'orgeats pour les
enfants, et boukhas, pour L'apéritif des adultes
Je sens  que nous allons vraiment nous éclater à passer des vacances à la Française"".
Papa est très prévoyant. Afin de tromper les éventuels voleurs qui existent dans le métro, le train et le sud de la France, il a mis quelques pièces de monnaies dans son porte monnaie, mais toutes ses billets, sont cachés dans un sachet attachés à une ceinture, qui elle se trouve à l'intérieur de son pantalon. De plus, il a mis d'autres billets dans une de ses chaussures. Mais vus qu'il est vraiment prévoyant, il a confié un autre sachet à maman, que celle-ci a  
cachée dans son soutien-gorge. Les voleurs n'ont qu’à bien se tenir.
Voilà, on est bientôt prêts. Maman a préparé trois grands sacs de "Tati", ou elle a entreposé quelques nourritures. De plus, comme elle dit si bien, il est possible que nos bagages accompagnés se perdent, ainsi que les provisions de merguez qui s'y trouvent. Aussi, un autre grand sac est prévu, avec couscous et divers plats, afin de se préparer au pire. Le couloir sent très bon ! J'ai l'impression de me retrouver le vendredi après-midi, quand maman a la cuisine, prépare boulettes et autres tfinas...
Les sacs sont tous fermés avec les mouchoirs de papa, et sont posés dans le couloir, devant la porte d'entrée.
« Ayeh » ! Khamous et Tita viennent d'arriver. D'ailleurs, je le savais avant même qu'ils ne sonnent à la porte. Il faut dire que Tita, on l'entend de loin. Malgré sa dent unique, elle parle très fort. Mais ce n'est pas de sa faute, son mari n'entend pas très bien, aussi, elle est obligée de crier pour lui parler. Mais parfois, je me demande si "tonton" Khamous est vraiment sourd, vus que lorsqu'il joue aux cartes au club a Belleville, il entend même les bruissements des cartes. Mais ça je ne sais
pas si c'est vrai, car c'est ce que dit toujours, un copain a lui, Houani... quand à "tata" Tita, parfois je me demande, si elle ne croit pas que le monde est sourd, vus qu'elle parle tout le temps très fort, et en plus en arabe. Et la, pas vraiment tout le monde ne la comprend ! En particulier mademoiselle Giacalone, qui est l'assistante sociale de la mairie, et qui vient de temps en temps nous rendre visite à nous et à nos amis
.

אין תגובות:

הוסף רשומת תגובה